INTRODUCTION À LA SÉRIGRAPHIE

La sérigraphie est un procédé d'impression qui permet de reproduire plusieurs fois un même dessin sans que le modèle ne soit déformé. Ce procédé est basé sur l'utilisation d'un pochoir qui laisse passer l'encre à travers les espaces laissés vides. Le pochoir est fabriqué à l'aide d'une sorte de tamis fait d'une soie synthétique tendue sur un cadre de bois ou d'aluminium

Voir nos réalisations

LES 4 ÉTAPES DE LA PRODUCTION

1 - L'impression du film positif

Avant l'apparition des technologies numériques, cette étape comportait plusieurs manipulations liées au domaine du pré-presse. De nos jours, les films sont produits à partir d'un fichier informatique vectoriel. Pour chacune des couleurs du projet, un film sera imprimé.

Il y a deux différences fondamentales avec les films utilisés dans le domaine de la lithographie:

   -   en sérigraphie, le film est positif alors qu'en lithographie, il est négatif;

   -   en lithographie, on recherche un maximum de résolution alors qu'en sérigraphie, la résolution idéale se situe entre 35 et 65 lpi (line per inch).

2 - Le « brûlage » du pochoir (soie)

Films en main, on doit ensuite préparer les pochoirs. On aura besoin d'un pochoir pour chaque couleur. Chacun des pochoirs sera enduit, des deux côtés, d'une émulsion photosensible qu'on laissera ensuite sécher pendant un temps prédéterminé.

Le film positif est ensuite appliqué sur un des côtés de la soie avant d'être exposé à une lumière ultraviolette (UV). L'exposition permet de cuire l'émulsion qui n'est pas protégée par le dessin du film. Le temps d'exposition requis varie selon le calibre des soies et la finesse des détails du dessin.

Finalement, la soie est soumise à un jet d'eau claire qui fait disparaître l'émulsion qui était protégée par le dessin du film.

3 - L'appareillage de la presse

Qu'on utilise une presse automatique ou une presse manuelle (un carrousel), les manipulations d'appareillage demeurent les mêmes. Les soies qui sont tendues dans des cadres de bois ou d'aluminium sont fixées sur la presse. Un premier ajustement du registre est effectué et des repères sont ajoutés pour assurer le bon positionnement de la matière textile à imprimer. Une quantité calculée d'encre est ensuite déposée sur chacun des pochoirs puis, on procède à des essais d'impression pour vérifier le calibrage et le registre.

 

 

4 - L'impression et la cuisson

Lorsque tout est en place sur la presse et que la matière à imprimer est préparée, on procède à l'impression des couleurs l'une après l'autre. Une fois l'impression compétée, l'encre doit être cuite dans un four industriel prévu à cette fin. Chaque pièce de textile imprimée est déposée sur une ceinture rotative. La vitesse de rotation de la ceinture est ajustée selon les spécificités du projet de façon à soumettre les pièces à une certaine température pendant un certain temps. À la fin de ce processus, les pièces sont vérifiées, comptées et emballées.

 

 

Catalogue en ligne

Pour obtenir la gamme complète des produits.
Rechercher et trouver facilement le produit désiré, en toute simplicité.

 

Magasinez maintenant